Philosophie et spiritualité


Retour à la page d'accueil

Dissertation : Peut-on apprendre à vivre ?


Analyse du sujet:

"peut-on"

implique plusieurs significations, est-on capable? avons nous le pouvoir? et aussi : avons-nous le droit de? C'est une chose de se demander si on peut traverser aux feux, c'en est une autre de se demander si on peut sauter quatre mètres à la perche. Dans le premier cas on sait bien que l'on "peut" toujours physiquement le faire, mais ce n'est pas pour autant permis. Dans le second cas, il n'est pas question d'interdit mais de capacité. Dans cette formule "peut-on" nous voulons avoir si la tâche qui est visée est possible, réalisable, si ce n'est pas au fond seulement un idéal inaccessible.

"apprendre"

signifie surtout acquérir un savoir. On apprend les mathématiques, la physique ou la géographie et l'histoire. Apprendre peut aussi désigner l'acquisition d'une technique, d'une manière. On apprend à fabriquer des poteries avec un maître artisan, on apprend le piano avec un maître musicien. Ce qui a été appris a été enseigné et peut ensuite être répété. Essentiellement donc, on apprend des méthodes, que celles-ci soient relatives aux sciences, à l'artisanat ou à l'art.

"vivre"

Peut s'entendre dans un sens strictement biologique. Une fourmi "vit", un escargot "vit", une hirondelle "vit" aussi. Mais est-ce bien ce qui est entendu ici? Vivre ne veut pas dire seulement survivre. Vivre implique son contraire ne pas vivre. A l'égard de ce qui est humain il est pertinent de se demander si parfois les hommes vivent vraiment. Biologiquement, bien sûr, on vit tant que l'on n'est pas mort, mais spirituellement? Existentiellement? Il y a de la différence entre vivre et bien vivre.

Problématique : suite


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| corrigés de dissertation| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 philosophie.spiritualite@gmail.com