Philosophie et spiritualité


Retour à la page d'accueil

Dissertation : Peut-on considérer l’homme comme un produit social, le produit d’une société particulière?


Analyse du sujet:

« peut-on »

Est-il possible de ou a-t-on le droit de. Selon le sens d’une capacité, d’un pouvoir de fait, ou bien d’une autorisation en droit. « Puis-je mentir ? » par exemple a deux sens : en suis-je capable ? ou bien en ai-je le droit ?

«considérer l’homme comme un»

Se représenter l’homme sous un aspect particulier : on peut considérer l’homme seulement comme un « consommateur », ou seulement comme un « électeur », comme un « croyant » etc. Toute détermination comme un « ceci » ou un « cela » le range dans une catégorie.

«produit social »

Ce qui est engendré par la société, qui en est un résultat direct. Prenons l’exemple de la politesse. Elle ne provient que des règles qu’une culture se donne pour régir les rapport entre les individus. Il y a des choses qui peuvent se faire d’autres qui ne se font pas dans le cérémonial de la vie publique. On attend que tout le monde soit à table pour commencer à manger. C’est une règle sociale de bienséance. La politesse semble par excellence un produit social et non pas la création arbitraire de tel ou tel individu. De même, les coutumes, les traditions, la transmission du langage se font de manière globale et à travers les individus. Cependant « produit social » peut aussi s’interpréter comme « produit de consommation » au sens où la société fabriquerait des artifices qui ne sont là que pour alimenter un circuit de production sans rapport réel avec les besoins des individus. Le gadget est en ce sens un produit social, l’objet d’une consommation qui fonctionne par la stimulation des modes, d’un conditionnement collectif capable de susciter des désirs artificiels.

« société particulière » suite

 

Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| corrigés de dissertation| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 philosophie.spiritualite@gmail.com