Philosophie et spiritualité


Retour à la page d'accueil

Dissertation : Peut-on mettre sur le même plan le commerce des choses et le commerce des idées?


Analyse du sujet :

"commerce des choses"

Désigne l'échange des objets, ce qui implique l'idée de troc, et surtout d'échange passant par la monnaie. Le mot chose doit s'entendre au sens de produit entrant dans le cycle de la consommation. Les choses dont on fait commerce vont du stylo à bille, aux voitures de sport en passant par les légumes ou les pâtisseries. C'est la matérialité qui est désignée dans le mot chose, matérialité qui s'oppose justement à l'immatérialité des idées. Le commerce suppose que l'on attribue à la chose une valeur d'échange qui est son prix en monnaie. Les choses ont un prix dès qu'elles entrent dans le circuit des échanges et l'échange est d'ailleurs le domaine où l'on se sert de la médiation de la valeur du produit pour faire de l'argent au travers de l'échange lui-même. Une chose considérée à part aura seulement une valeur sentimentale, celle-là même que nous lui donnons parce que nous y sommes attachés. Ainsi nous voyons que mêmes les choses peuvent avoir une valeur immatérielle, car nos sentiment d'appropriation sont eux-mêmes immatériels.

"commerce des idées"

On parle du commerce des idées dans l'histoire pour désigner le phénomène par lequel des doctrines se répandent, des cultures viennent se féconder les unes les autres. On parle ainsi du commerce des idées dans l'Europe des Lumières, à une époque cosmopolite où l'on sort de l'isolement de l'Occident. On parle aussi de commerce des idées pour désigner les échanges constants, le brassage des idées, qui avaient lieu par exemple de la Grèce à l'Inde à une certaines époque, avant que les invasions arabes ne rompent le lien entre l'Orient et l'Occident. Le mot "commerce" n'a pas ici le sens "commercial" d'aujourd'hui, il signifie surtout échange, il n'inclut pas d'abord l'idée de monnayer quoi que ce soit, on vit "dans le commerce des hommes", ce qui veut dire en relation avec eux. La formule brassage des idées traduit d'ailleurs mieux le sens de l'expression que celle de transfert de secrets technologiques, formule vers laquelle se dirige assez vite les associations d'idées. Le mot idée dans le sujet désigne la pensée comme lieu de communication, au sens où les homme en parlant échange des idées. L'aspect lucratif n'est pas premier, mais bien sûr il a aussi sa place dans l'analyse du sujet.

"même plan"

implique au même niveau, ce qui peut quasiment être placé sur un pied d'égalité. Par exemple, peut-on mettre sur le même plan le prix des choses et la dignité des personnes ? Même si on emploi le même mot de valeur pour désigner la valeur d'une personne ou celle d'un paquet de lessive, il est évident que nous ne prenons pas du tout le mot dans le même sens. La personne n'a pas de prix, elle ne se monnaye pas, ne se vend pas, ne s'achète pas. Seule les choses se monnayent, se vendent, s'achètent. Aussi peut-on dire que l'on ne peut pas mettre sur le même plan le prix des choses et la dignité des personnes.

Problématique:  suite

Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| corrigés de dissertation| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 philosophie.spiritualite@gmail.com