Philosophie et spiritualité


Retour à la page d'accueil

Dissertation : Que signifie et que vaut l’expression « parler pour ne rien dire » ?


Analyse du sujet:

« que signifie »

Demander ce que signifie une expression, c’est exiger que l’on exhibe son sens de telle manière qu’elle puisse être comprise. Une lettre de préavis fera se précipiter l’employé vers son directeur pour lui demander « ce que signifie cette lettre ». Le choc pour lui, c’est de penser d’abord que celle-ci n’a pas de sens. C’est comme un rébus indéchiffrable, dont il va demander une explication. Ce qui n’a pas de sens peut-être une absurdité (le vase a renversé le chat), par exemple obtenue en renversant une phrase qui a du sens (le chat a renversé le vase). Il peut y avoir un sentiment de non-sens, par exemple devant une suite de mots mis pêle-mêle. Le sentiment de l’absurdité d’une formule peut dénoter aussi une perception existentielle d’une sorte de néant présent dans le réel, d’absurdité foncière qui se traduit par l’arbitraire (cf. la Nausée de Sartre).

«que vaut »

Ce demander ce que vaut quelque chose, c’est exiger que l’on exhibe sa valeur 1) économique « que vaut une 2CV aujourd’hui ! 2) morale, « que vaut la peine capitale ? » 3) sentimentale « cette photo représentait tellement pour moi ». 3) esthétique « que vaut la peinture cubiste ? », 4) spirituelle « quelle valeur peut-on trouver dans une vie qui se borne à profiter de la vie sans chercher à la connaître ? Tout cela a-t-il vraiment un sens ? ». Un conseil donné à autrui vaut quelque chose ou ne vaut rien. Demander de ce mettre à la place d’autrui, c’est très gentil, mais que vaut au fond ce conseil ?

« parler pour ne rien dire »

Expression commune employée quand il semble que le locuteur brasse de l’air, fait des phrases, sans que rien de neuf ou de précis en ressorte vraiment. « parler » désigner le fait de s’exprimer dans la parole, dans un débit de paroles. Le mot est pris dans un sens volontairement vague, sans égard particulier par rapport à son contenu. « dire » par contre s’oppose à seulement « parler ». Dire 1) c’est s’adresser effectivement à quelqu’un, 2) c’est énoncer quelque chose qui a un sens susceptible d’être partagé, 3) c’est avoir souci d’être compris. « dire », c’est ici plus que simplement « parler » dans l’indifférence 1) à l’autre qui m écoute, 2) au contenu de mes paroles, 3) sans faire vraiment attention à ce que la communication soit effectivement établie. Il en résulte alors, dans cette inadéquation entre « parler » et « dire » une production du rien. La parole semble produire à sa manière un néant, le rien du « dire », produit par le « rien dire ».

Problématique: suite

Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| corrigés de dissertation| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 philosophie.spiritualite@gmail.com