Philosophie et spiritualité


Retour à la page d'accueil

Dissertation :  Sans l'art parlerait-on de beauté?  second sujet en TL bac 2002


Analyse :

"sans l'art",

sans les oeuvre d'art, sous entendu, dans les éléments de la nature : la pie, le soleil couchant, les champs de blé, les coquelicots, mais aussi la beauté d'un visage, la beauté d'une femme, l'expression du corps etc. Pourrait on parler de beauté en tout cela, si aucune référence n'était faire aux oeuvre d'art?

"parlerait on"

ce genre d'expression "peut on parler de" veut dire "est il possible de soutenir que". Somme nous en droit comme en fait autorisé à parler de beauté sans faire référence à l'art?

 "l'art"

ce mot dans le sujet fait référence aux oeuvres d'art des sonates de Beethoven, au fresques de Michel Ange en passant par les sculpture de César. Le mot art n'implique pas directement "beauté", il évoque seulement un "faire" habile et élégant. (il y a un art de faire les crêpes ou de rédiger une dissertation). L'art suppose une technique au sens premier d'une transformation de quelque chose qui est spécifiquement humaine et qui est par essence art-ificielle. L'art est nécessairement humain, par contre la production peut en général est naturelle. La rose n'est pas produite par un art humain (on n'est pas venu coller ensemble les pétales pour l'assembler).

"beauté"

 la beauté désigne d'un point de vue objectif un rapport d'harmonie qui se rencontre dans l'objet (un beau corps, un beau bâtiment, une belle œuvre. D'un point de vue subjectif, est beau ce qui se donne dans un sentiment de plénitude et d'unité comme achevé. Est beau ce qui possède un charme qui laisse l'esprit dans un état paisible. Par contre le  sublime arrête le souffle, le sublime est disproportionné, il fit pressentir un infinité et l'absence de limite, il détruit l'harmonie. Le joli est proche du beau, mais il  manque d'une unité, ce qui est joli n'est beau qu'en partie et non en totalité. Un visage même très disgracieux eut exprimer un joli sourire. Même le sens commun se rend comte de cela : une "belle fille", c'est une fille bien proportionnée dont la présence a ce rayonnement d'unité de la beauté.

Problématique : suite

 

 

Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| corrigés de dissertation| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 philosophie.spiritualite@gmail.com