Leçon 266.   Le champ Akashique   

     Un champ d’information est au cœur du Cosmos, une trame d’intelligence dont nous ne voyons à l’état de veille que la tapisserie apparente, sans pouvoir d’ordinaire repérer les nœuds dont elle est faite. Du point de vue de la physique, il faut admettre un champ unifié et nous avons vu que le champ du point zéro du vide quantique enveloppait des caractères très proches de ce que nous cherchons. Le champ CPZ est un champ d’énergie ainsi qu’un champ d’information extrêmement dense, ce qui ne peut se comprendre dans l’état actuel de nos connaissance qu’avec une seule métaphore : le champ unifié enveloppe la mémoire holographique de tout l’univers. 

    On reconnaît en physique plusieurs champs. Le champ G, gravitationnel, dont la détermination commence avec Newton et  qui est ensuite entièrement repensé par Einstein dans  les deux versions de la théorie de la relativité restreinte, puis généralisée. Le champ EM, électromagnétique, la repré­sen­tation spatiale de la force exercée par des particules chargées et dont les équations de Maxwell ont donné la première théorisation, avant que l’électrodynamique quantique ne prenne le relais. Les champs nucléaires des interactions faibles et des interactions fortes complètent le tableau. Enfin récemment on a célébré la confirmation de l’existence du champ de Higgs qui donne leur masse aux particules.

   __________

        _______________________________________________________________________________________________


 


 

 

 

Vos commentaires

  © Philosophie et spiritualité, 2016, Serge Carfantan,
Accueil. Télécharger, Index analytique. Notion. Leçon suivante.


Le site Philosophie et spiritualité autorise les emprunts de courtes citations des textes qu'il publie, mais vous devez mentionner vos sources en donnant le nom du site et le titre de la leçon ou de l'article. Rappel : la version HTML est une ébauche. Demander la version définitive par mail ou la version papier.