Philosophie-Spiritualite.Com
Serge Carfantan - Communication transpersonnelle et totalité
 
Accès rapide des leçons
Index thématique

Actualités
Lecons
Notions
Exercices
Documents
Etude
   

Leçon 268.  Communication transpersonnelle et totalité    

    __________L’intellect

    _____L’ego a besoin de se donner des limites et il le fait en s’attribuant une définition, une identité limitée qui ne peut avoir de sens qu’opposée à une autre identité limitée. Il y a moi et l’autre. Or l’autodéfinition la plus commune est évidemment dirigée vers l’identification à un collectif culturel. Le sens intime je suis ne met pas de barrières, il est immergé dans la Totalité, mais le sens de l’ego ne se satisfait que dans la limite, la séparation. Le moi se pose en s’opposant ! Au niveau le plus grégaire du développement de la conscience le contenu du moi est encore tribal. Sur le fil de la dualité il y a « nous » et « eux ». Lourdes conséquences. Dans les relevés de Lévi-Strauss, nous les « hommes », les « valeureux » et eux les « singes de la terre » et les « œufs de poux », ou bien nous les « civilisés » et eux les « sauvages », nous les « développés » et eux les « sous-développés », nous les « croyants » et eux les « mécréants », nous les « Occidentaux » et les « autres », le reste du monde... ! L’ethnocentrisme n’est qu’une extension de l’égocentrisme sur le plan du collectif ; une fois cette structure mentale apparue, se constitue un ego collectif qui se met à fonctionner comme l’ego individuel en marquant la séparation. Aucune appréhension de la Totalité au moins comme une humanité une, intimement liée dans une même famille.

    Une vision somme toute très superficielle. Intenable. L’univers serait intégralement interconnecté, la vie serait partout intimement en relation avec elle-même… sauf les humains entre eux ! Faut-il prendre au sérieux la fable selon laquelle chacun vivrait dans son quant à soi enfermé dans son petit monde personnel, comme une ville assiégée ne pouvant exister qu’en repoussant tous ces barbares que sont les « autres » ? Il ne manque pas d’expériences qui prouvent que la séparation entre moi et autrui est purement fictive. En fait « ma » conscience n’est pas seulement « mienne ». Des connexions existent qui relient « mon » esprit, « ma » conscience à l’esprit et la conscience des autres. Peut-on mettre en évidence une communication transpersonnelle dans la Totalité ?

*  *
*

   

_________________________________________________________________________________________________

 

 

Vos commentaires

  © Philosophie et spiritualité, 2016, Serge Carfantan,
Accueil. Télécharger, Index analytique. Notion. Leçon suivante.


Le site Philosophie et spiritualité autorise les emprunts de courtes citations des textes qu'il publie, mais vous devez mentionner vos sources en donnant le nom du site et le titre de la leçon ou de l'article. Rappel : la version HTML est une ébauche. Demander la version définitive par mail ou la version papier.