Questions et réponses pendant le cours :
La féminité entre nature et culture


Kevin Petit
Pour ce qui est du rapport Homme/Nature, je crois qu'il est intimement lié au rapport qu'entretient l'Homme avec la vie ou le féminin. La Nature est aussi, certainement, cet intime que Maître Eckhart décrit "ni comme un secret, ni comme une simple intériorité mais comme une distance essentielle en l'âme qui permet à l'homme d'être à la fois uni à Dieu et présent au monde, authentiquement humain" (pour reprendre la quatrième de couverture de l’œuvre d'Eric Mangin, la profondeur de l'intime
). http://www.amazon.fr/Ma%C3%AEtre-Eckhart-La-Profondeur-lintime/dp/2021046052

Fany Dehez
      premier problème : Oui, nous avons tous en nous une part de féminité qui ressort
différemment, selon qu'on est homosexuel ou hétérosexuel ! Mais que fait-on des autres pratiques sexuelles ? Que fait-on de la bissexualité qui ne discrimine pas de préférence et , donc, pas d'identification privilégiée entre le masculin et le féminin ? Et que fait-on de ceux qui pratique l'amour à plusieurs ? L'amour seul ? Et les assexuels ? Que fait-on du concept générique de plurisexualité dite marginale ? Les femmes en faisant partie ne sont pas des femmes ????

     Autre problème: Le féminisme critique la femme-objet de la pornographie ! Cela doit faire longtemps que vous n'avez pas lu de théorie féministe sur la question et tout particulièrement Judith Butler, l'élève de Michel Foucault !!! Je ne la paraphraserai pas, ce n'est pas dans mes habitudes mais je me dois de la rejoindre sur certains points. La femme dans la pornographie est un objet abandonné à un mâle en rut ??? Une pauvre femelle en soumission ??? Et pourquoi ce ne serait pas l'inverse ? Pourquoi on ne verrait pas dans la pornographie un pauvre mâle livré à l'appétit sauvage de femelle en rut ??? Pourquoi se serait toujours la femme qui serait en position de victimisation à plaindre ??? Que je sache l'actrice et l'acteur pornographiques sont des personnes consentantes !!! Pourquoi, alors en revenir toujours à la femme soumise ??? Pourquoi pas l'homme soumis aux femmes ??

     Pourquoi pas l'homme et la femme soumis chacun à leur propre désir ???? Ces deux premiers problèmes m'amènent un autre questionnement : Pourquoi rester, tout en revendiquant de l'ouverture d'esprit, dans la vieille économie chrétienne qui condamne ce qu'elle appelle la "débauche" ??? En quoi la liberté sexuelle qu'elle soit dans des pratiques privées (premier problème) ou publiques (second problème) amène-t-elle à considérer les femmes (et/ou LES HOMMES) comme des objets au détriment d'adultes libres et créateurs dans leurs modes de revendiquer une certaine sexualité ???? Pourquoi continuer à prohiber la "débauche" au lieu de l'encourager dans sa nouveauté émancipatrice et créatrice ????? Avec l'émancipation des femmes, puis récemment celle des homosexuel(le)s, c'est ouvert un champ des possibles sexuels ! Pourquoi ne pas le laisser faire effet boule de neige ??? De quoi avons-nous encore peur ?

      Sur le thème de la mode : Que vois-je ? Encore les femmes posées en victimes ? Mais ça va finir oui ???? Les hommes sont aussi soumis à ce qu'o n appelle la mode que les femmes !!! D'ailleurs ce que vous appelez la mode n'existe pas, aujourd'hui ? Il y a des modes, des façons diverses d'agencer des vêtements qui permettent de singulariser ! Vous avez sérieusement vu, mis à part des adolescent(e)s en quête de modèles et des hommes ou femmes mal dans leur peau suivre scrupuleusement la mode ???? Pas moi !!! Comme vous l'avez dit la mode comme vous l'appelez change à chaque saison: vous imaginez quelqu'un qui repasse toute sa garde-robe en revue tous les trois mois ???? Déjà financièrement, je ne connais que très peu de personnes qui pourraient se le permettre !!! De plus vous parlez de mode, où moi je dirai "modes", comme contre-culture par rapport aux bretonnes, aux flamandes... Mais ce sont ces dernières qui n'avaient qu'une mode traditionnelle à suivre pour revendiquer leur culture ! Aujourd'hui les gens ne revendiquent plus leurs traditions, leur terre, mais leur individualité en fonction de leurs goûts. Bien sur ils achètent les vêtements qu'on leur propose mais ils les agencent à leur manière si bien qu'ils en font ressortir leur individualité !!!

      On ne s'habille pas en fonction de ce que la mode dicte mais en fonction d'un agencement de formes et de couleurs par rapport à ce qui nous est proposé. Sur le fait des femmes qui veulent absolument maigrir: là ce n'est qu'un manque de confiance qui ressort et qu'il faudrait discuter en thérapie pour comprendre que le poids est une raison facile de surface de se plaindre d'un soi qui ne nous convient pas !

       Mais je n'ai pas bien saisi comment vous expliquez le terme générique de féminité ou de femme !! Il me semble qu'il y a une relativité absolue dans la manière d'être une femme et d'être féminine !!! Je ne vois pas personnellement comment on peut définir clairement les concepts de féminité et de masculinité sans finir soit dans du stéréotypes, soit dans une aporie indicible. Chacun devient masculin et /ou /ET féminin à sa façon d'une certaine forme individuelle incopiable ! Mais bon ça ce n'est qu'un pur sentiment personnel qui n'a pas force d'argumentation j'en conviens

Avec la participation de :


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Dialogues| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 E-mail : philosophie.spiritualite@gmail.com