Document

David Bohm    la science classique


    "Pendant les trois cents dernières années, la science occidentale a été dominée par une conception mécaniste du monde connue sous le nom de "paradigme newtonien-cartésien."

    "La science traditionnelle voit l'histoire de l'Univers comme l'histoire du développement de la matière dans lequel la vie, la conscience et l'intelligence créatrice représentent les sous-produits accidentels, dépourvus de sens, d'une matière basiquement passive et inerte. l'origine de la vie et de l'évolution des organismes vivants est alors considérée simplement comme un épiphénomène ayant émergé lorsque le développement de la substance matérielle a atteint un certain niveau de complexité. D'une façon similaire, la conscience est considérée comme un produit des processus physiologiques dans le système matériel le plus complexe sur terre, à savoir le cerveau des êtres humains et des animaux les plus évolués. Parmi les présomptions fondamentales de la science mécaniste se trouve le point de vue selon lequel le processus de la perception sensorielle reflète la réalité objective et que la connaissance humaine en est la relation objective".

La Plénitude de l'Univers, Editions du Rocher, 1987, p. 11-13.

Indications de lecture:

     Suivant Bohm, le monde matériel, tel que nous le percevons à travers nos sens et avec l'aide d'instruments variés qui étendent la portée de nos organes sensoriels, est seulement un aspect de la réalité qu'il appelle l'ordre déplié ou développé. La matrice qui le génère, c'est-à-dire l'ordre implié ou inveloppé, n'est pas normalement accessible aux sens ni à l'investigation scientifique directe ; en plus Bohm insiste sur la nature dynamique et le flux continu de l'Univers. A la fois la théorie quantique et la théorie de la relativité impliquent clairement que la relativité doit être comprise, non comme un assemblage d'objets ou entités séparées, mais comme un processus de plénitude indivise en état de flux et de changement constant. N'importe quel événement, objet ou entité, observable et descriptible, quel qu'il soit, est abstrait, d'un flux uni, indéfinissable et inconnu, le holomouvement.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Documents| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com