Carl G. Jung    prise de conscience, fonction transcendante


     Grâce à un effort persévérant de prises de conscience nombreuses, répétées et suivies des imaginations qui sans cela demeurent inconscientes, et grâce à une participation active du conscient au déroulement fantasmatique, on parvient, comme je l'ai constaté dans un très grand nombre de cas

     1° à un élargissement de la conscience (d'innombrables contenus inconscients devenant conscients);

     2° à un démantèlement de l'influence dominante et excessive de l'inconscient sur le conscient;

      3° - qui résulte de 1° et du 2° - à une modification de la personnalité.

     L'évolution constatée de la personnalité n'est pas, naturellement, une transformation des données héréditaires et innées, et elle ne s'accompagne pas de celle-ci; elle est transformation de l'attitude générale. Ces séparations tranchées et ces oppositions accusées entre le conscient et l'inconscient que nous constatons si souvent chez nos malades névrosés, écartelés entre leurs pôles contraires, reposent presque toujours sur une unilatéralité remarquable de l'attitude consciente, qui donne une préférence, un privilège quasi absolu à une ou deux fonctions au détriment des autres, ce qui forcément entraîne une paralysie et un refoulement excessif des fonctions frappées d'ostracisme. Grâce à la prise de conscience et à l'expérience vivante des imaginations, les fonctions inconscientes et inférieures se trouveront assimilées au conscient : ce processus n'est pas sans avoir pour conséquences les effets les plus profonds sur l'attitude du conscient'. Contentons-nous de souligner ici qu'une modification essentielle de la personnalité est ainsi actualisée, sans nous arrêter pour l'instant au détail et au mode de ces modifications. J'ai appelé cette modification qui résulte de la confrontation de l'individu avec son inconscient fonction transcendante'. Cette curieuse faculté de métamorphose dont fait preuve l'âme humaine, et qui s'exprime précisément dans la fonction transcendante, est l'objet essentiel de la philosophie alchimique de la fin du Moyen Age";

    Dialectique du Moi et de l'Inconscient, folio, p. 215-216.

Indication de lecture:

      La prise de conscience des filets de l'inconscient permet de transcender l'identification qui a fait naître le conditionnement.

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| documents| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
E-mail :  philosophie.spiritualite@gmail.com