Publications récentes

Essais :             Textes reçus par le site

        Remerciements aux auteurs qui envoient gracieusement leur livre pour le site. Hélas, nous ne pouvons pas préparer une recension pour chacun, nous publions ici surtout la quatrième de couverture.   page 1, page 2, page 3, page 4, page 5, page 6, page 7, page 8, page 9, page 10.


Isabelle Compiègne Où va l'homo numericus ?

 

Le succès grandissant de la notion de société numérique ne doit pas occulter le flou qui l'entoure. Quels sont les traits distinctifs de la société numérique ? Quelles voies semblent se dessiner aujourd'hui : Une démocratisation de l'accès au savoir ? Des liens sociaux et une liberté d'expression confortés ? Un espace politique revitalisé ? Un monde inégalitaire et sous surveillance ? Des capacités de raisonnement accrues ? Une pensée fragmentée et une culture appauvrie ? Un individu désorienté et déshumanisé ? Autant de questionnements ouverts que ce livre, résolument pédagogique, aborde et approfondit à la lumière des différentes avancées de la recherche.

 

L'auteur Isabelle Compiègne enseigne la psychosociologie de la communication et la sémiologie à Lyon (Pôle tertiaire Saint-Louis Les Chartreux, BTS Communication). Elle a publié Les Mots de la société numérique (Belin, 2010) et Internet, Histoire, enjeux et perspectives critiques (Ellipses, 2007).

 


L'écologiste : Dossier psychologie : peut-on penser et vivre autrement ?

Quarante ans d'arguments scientifiques et techniques, et la planète va toujours aussi mal... Le dossier de L'Ecologiste propose 22 pages d'une autre approche, basée en particulier sur l'écopsychologie, une discipline très connue dans le monde anglo-saxon et très peu dans le monde francophone.

Hors dossier, on pourra lire de nombreux articles sur : Google, la pénurie de métaux, la vigne OGM, la pêche en eau profonde, l'art et la nature, "déforester provoque des maladies graves", l'eau du Nil, les ressourceries, l'autonomie alimentaire en pratique... et les rubriques habituelles: présentation de revues, de livres, l'agenda, le billet d'Alain Hervé.

 


Marcela Iacub   Confessions d'une mangeuse de viande.

Faut-il manger les animaux ?, s'interrogeait cet hiver le romancier américain Jonathan Safran Foer dans un livre passionnant (éd. de l'Olivier), mêlant à une réflexion personnelle une enquête saisissante sur les conditions d'élevage et d'abattage des bêtes destinées à l'alimentation humaine (lire Télérama numéro 3181). La question continue à agiter la vie éditoriale. Ainsi, chez Fayard, paraissent simultanément une Apologie du carnivore, par le philosophe Dominique Lestel, et les Confessions d'une mangeuse de viande, de Marcela Iacub. Un opus au titre trompeur, puisqu'il s'agit en réalité, pour la juriste spécialiste des questions bioéthiques, d'expliquer pourquoi elle en est venue à cesser de manger de la viande. Marcela Iacub brasse avec vigueur les interrogations éthiques que mettent en jeu les relations entre hommes et animaux. Elle évalue les hiérarchies, les responsabilités des uns, les droits des autres, avec une vraie impertinence souvent, mais sans jamais s'attarder. Pour une pensée plus profonde, on continuera de se référer aux indispensables Silence des bêtes (éd. Fayard) et Sans offenser le genre humain (éd. Albin Michel), d'Elisabeth de Fontenay. Nathalie
Crom Telerama n° 3196 - 16 avril 2011


Nicolas de Cues     Les Conjectures.

ISBN 978-2-7010-1592-7 Avec les Conjectures (1441-1443), la philosophie de Nicolas de Cues connaît un tournant essentiel qui conduit à une reconfiguration générale de l'oeuvre. Cela tient précisément à la nouvelle compréhension cusaine de l'altérité sur la base du caractère symbolique des conjectures. Mettant en cause la tradition théologico-philosophique, les Conjectures proposent, selon une expression lullienne, un art général des conjectures, c'est-à-dire une nouvelle méthode pour les arts d'investigation. Privilégiant la modélisation de l'objet mathématique et de l'organisme vivant, les Conjectures amorcent une révolution gnoséologique. Ce mouvement, qui pense le savoir en termes relationnels, est fondé sur une réflexion théologique : comment la vérité en soi qu'est Dieu " pensée comme inatteignable dans son exactitude " peut-elle fonder mon savoir comme savoir d'une vérité inexacte, conceptualisée comme vérité dans l'altérité, sans en invalider la prétention de savoir ? Cette question, désormais centrale dans l'oeuvre cusaine, donnera lieu à des élaborations successives du rapport entre vérité et altérité, jusqu'aux théorisations du Non-Autre. Les Conjectures sont ainsi le lieu de bifurcation dans l'oeuvre, d'où émerge une philosophie de l'esprit développée dans le Tétralogue du Profane. Car, l'exactitude ne pouvant être atteinte, c'est dans le déploiement du sens, toujours symbolique, que la conjecture peut-être plus ou moins vraie. Chacun fraie là son chemin singulier en déployant les dimensions de son humanité. L'agir humain se mesure à la capacité toujours singulière de l'individu à se (re)connaître comme mens et, ce faisant, à développer concrètement sa propre créativité mentale. L'intérêt des Conjectures est ainsi de montrer que la relation essentielle entre vérité et altérité permet d'explorer et de fonder les différents savoirs positifs. Pour faciliter la compréhension du lecteur, l'appareil critique de cette première traduction française a été élaboré avec soin : plus de 600 notes viennent expliciter au fur et à mesure les références implicites aux auteurs de la tradition philosophique et théologique et éclairer les choix de traduction. Un glossaire en fin de volume précise le sens des concepts principaux des Conjectures et des autres oeuvres de Nicolas de Cues.
     La traductrice, Jocelyne Sfez, est ingénieur en génie biologique (UTC) et docteur en philosophie de l'École normale supérieure de Lyon. Elle poursuit actuellement ses travaux de recherche sur la réception de la pensée cusaine et nous livre simultanément un commentaire suivi des Conjectures.


Les droits de l'animal Jean-Marie Coulon (Auteur), Jean-Claude Nouët (Auteur), Raymond Depardon (Préface)
Sous la forme d'un dialogue vivant, accessible à un large public et construit autour de quelque soixante-dix questions, les auteurs nourrissent une réflexion rationnelle et très moderne, fondée sur une triple argumentation : éthique, juridique et scientifique, à distance de toute forme de sensiblerie anthropomorphique et compassionnelle. [...] L'ouvrage se veut être aussi, en filigrane, un hymne à la vie sous toutes ses formes et un appel à son respect pour la survie et le bien-être des hommes comme de toutes les autres espèces animales.
" Biographie de l'auteur Jean-Marie Coulon, magistrat, est représentant de la France à l'Agence de l'Union européenne des droits fondamentaux. Jean-Claude Nouët, professeur des universités, est membre du comité consultatif de la santé et de la protection animales.


Vers la réalisation de soi,

Les éditions Accarias l'Originel publient plusieurs textes de S. Prajanpad.

citations commentées des upanishad et histoires (tome II) Mises en forme par Daniel Roumanoff (2009 – Accarias l’Originel – 286 p. – 21 €)

Et Daniel Roumanoff Svâmi Prajnânpad, un maître contemporain Tome II. Préface d’André Comte Sponville (2009 – Albin Michel – 438 p. – 18 €)

Daniel Roumanoff s’est attelé depuis longtemps à mettre en forme de façon pédagogique les entretiens enregistrés et correspondances donnés par l’homme qui, au travers de son enseignement, lui permis de réaliser l’essence de sa propre vie : Svâmi Prajnânpad. Grâce à ce travail, ce dernier est de plus en plus reconnu comme un maître spirituel de première importance. Il fut entre autres le guide d’Arnaud Desjardins, dont l’enseignement s’enracine dans la connaissance vivante et vécue qui lui fut transmise par le Svâmi. Nombreux sont les ouvrages édités sur le Svâmi ces derniers temps, et le lecteur peut par exemple se référer à la rubrique livres du dernier numéro de la Revue qui présentait déjà deux livres parus aux éditions Albin Michel. Pour ceux qui ne connaissent pas le Svâmi, sa spécificité reposait sur le fait qu’il avait constaté que la culture occidentale coupait les gens de leurs émotions fondamentales : un travail d’expression des émotions était nécessaire avant de commencer un réel enseignement à finalité spirituelle, ce qui n’était pas le cas avec les élèves indiens. Il avait lu Freud et y avait trouvé un grand intérêt, même si, disait-il : « pendant votre analyse, avez-vous vu des images et exprimé des émotions ? C’est la seule chose à faire en analyse. Ne permettez jamais à vos connaissances théoriques de la psychanalyse d’intervenir dans ce processus ». Par cette analyse, des nœuds se dénouent, la personnalité (l’ego au sens du moi ordinaire), retrouve de l’espace. C’est sur le fonctionnement mental que porte l’attention, car c’est le mental qui est la cause des dysfonctionnements psychiques, de l’état de confusion. Redevenir un être humain « normal » est donc nécessaire, dans ce système, avant de pouvoir accéder au cœur de l’enseignement. Notons tout de même que l’idée de normalité ici n’a rien à voir avec ce que l’on appelle ordinairement normalité, car il s’agit d’un équilibre intérieur, d’un équilibre énergétique. Donc déjà le résultat d’un travail par lequel il est nécessaire de mettre à nu les manifestations de nos dysfonctionnements. Ce travail « préparatoire » constitue en soi, pour beaucoup, la totalité du chemin !


Comment nous faisons les choses     JG Bennett

Comment nous faisons les choses » est un ouvrage pratique traitant de l’organisme humain (son champ d’activité, ses fonctions) : comment employer nos énergies correctement et comprendre nos automatismes, comment devenir créatif et plus conscient de la façon dont nous nous manifestons dans la vie de tous les jours. Collection Ennéagramme-Gurdjieff La manière dont nous travaillons dépend de la qualité des énergies employées et aussi, et peut-être même davantage, de l’emploi correct de ces énergies. Savoir comment employer nos énergies correctement est un des grands secrets de la vie.
J.G. Bennett, scientifique réputé, fut disciple de Gurdjieff. Il dirigea l’Institut pour l’Etude Comparée de l’Histoire, de la Philosophie et des Sciences.


 

Suite

Voyez aussi :  Livres recommandés   publications du site  textes en téléchargement

 


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Parutions de livres| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com