Textes philosophiques

Henri Bergson    la liberté


   On appelle liberté le rapport du moi concret à l'acte qu'il accomplit. ce rapport est indéfinissable, précisément parce que nous sommes libre. On analyse, en effet, une chose, mais non un progrès; on décompose de l'étendue, mais non pas de la durée. Ou bien, si l'on s'obstine ç analyser quand même, n transforme inconsciemment le progrès en chose, et la durée en étendue. Par cela seul qu'on prétend décomposer le temps concret, on en déroule les moments dans l'espace homogène; à la place du fait s'accomplissant on met le ait accompli, et comme on a commencé par figer en quelque sorte l'activité du moi, on voit la spontanéité se résoudre en inertie et la liberté en nécessité. C'est pourquoi toute définition de la liberté donnera raison au déterminisme".

Essai sur les Données immédiates de la Conscience, P.U.F.  p.165.

 

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z.


Accueil| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 philosophie.spiritualite@gmail.com