Textes philosophiques

Hannah Arendt   la contrainte de la vérité


"Quand je disais que la vérité de  fait, à la différence de la vérité rationnelle, ne s'oppose pas à l'opinion, j'énonçais une demi-vérité. Toutes les vérités - non seulement les différentes sortes de vérités rationnelle mais aussi de vérité de fait - sont opposées à l'opinion dans leur monde d'assertion de la validité. La vérité porte en elle-même  un élément de coercition, et les tendances fréquemment tyrannique si déplorablement manifeste chez les diseurs de vérité professionnels peuvent être dues moins à un défaut de caractère qu'à leur effort pour vivre habituellement sous une sorte de contrainte . Des affirmations comme "la somme des angles d'un triangle est égale à deux droits', 'la terre tourne autour du soleil', 'mieux vaut souffrir le mal que faire le mal', 'en août 1914 l'Allemagne a envahi la Belgique' son très différentes par la manière dont elles ont été établies, mais une fois perçues comme vraies et déclarées telles, elles ont en commun d'être au-delà de l'accord, de la discussion, de l'option, du du consentement. Pour ceux qui les acceptent, elles ne son pas changées par le nombre grand ou petit de ceux qui admettent la même proposition; la persuasion ou la dissuasion était sont inutiles car le contenu de l'affirmation n'est pas d'une nature persuasive mais coercitive".

La Crise de la culture,  p. 305-306.

Indications de lecture :

Transmis par Stéphanie Lervet.

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com