Textes philosophiques

Descartes   les termes d'absolu et de relatif


    "J''appelle absolu tout ce qui contient en soi la nature pure et simple sur laquelle porte une question: par exemple tout ce qu'on regarde comme indépendant, cause, simple, universel, un , égal, semblable, droit, ou autres choses de cette sorte; et en même temps je l'appelle d'abord de ce qu'il y a de plus simple et de plus facile, pour nous en servir dans la solution des questions.

    Quant au relatif, c'est ce qui a la même nature ou du moins un de ses élément en participation, en vertu de quoi on peut le rattacher à l'absolu et l'in déduire en constituant une série; mais il renferme en outre dans son concept d'autres choses que j'appelles des rapports. Ainsi en est-il du tout qu'on nomme dépendant, effet, compose, particulier, multiple, inégal, dissemblable, oblique, etc. Ces choses relatives s'éloignent d'autant plus des choses absolues quelles contiennent plus de rapport de cette sorte subordonnés les uns aux autres. Notre règle nous avertit qu'il faut distinguer tous ces rapporte et prendre garde à leur connexion mutuelle et à leur ordre naturel, de manière qu'une partant du dernier nous puissions parvenir à ce qu'il y a de plus absolu par l'intermédiaire de tous les autres.

    Et le secret de l'art tout entier consiste à remarquer en tout avec soin ce qu'il y a de plus absolu".

Règles pour la direction de l'esprit,  Ed. Vrin, p.32-33.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 philosophie.spiritualite@gmail.com