Textes philosophiques

Epictète   l'essence du bien et la force intérieure


    "L'essence du bien est un état déterminé de la personne; celle du mal, un état déterminé de la personne. quels sont donc les objets extérieurs? Les différentes matières autour desquelles s'exerce la personne pour atteindre son propre bien ou son propre mal. Comment atteindra-t-elle le bien? Si elle n'attache pas trop de pris à la matière. Car les jugements portés sur la matière, quand ils sont droits, font la volonté bonne, mais quand ils sont de travers, quand ils sont faux, ils font la volonté mauvaise. Telle est la loi que Dieu a portée; il dit : "Si tu veux quelque bien, tire-le de toi-même. Tu dis toi: non, mais tire-le d'ailleurs. Pas d'ailleurs, de toi-même. au reste, quand le tyran menace et me cite en justice, je demande, qui menace-t-il? S'il dit: "je te mettrai aux fers", je réponds: "ce sont mes mains et mes pieds qu'il menace...

    -Ses menaces ne t'atteignent donc en rien?

    - En rien, si j'ai senti que tout ceci n'est rien par rapport à moi; mais si je redoute quelqu'un de ces éventualités, c'est bien moi alors qu'atteignent ces menaces".

Entretiens, I, 28, p. 105.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com