Textes philosophiques

Krishnamurti    la passion sans motif


    "I. : La tradition nous conditionne à croire qu'il existe des hommes à part, dont la conscience est dépourvue de contenu, c'est donc très difficile pour quelqu'un comme moi de penser qu'on puisse réellement en être complètement affranchi.

   K. : Voyez-vous, vous n'avez pas écouté. X vous dit « Écoutez d'abord, n'apportez pas toutes ces objections. Écoutez simplement ce qu'il vous dit. A savoir que ce qui est important dans la vie, c'est la suprême excellence qui a sa propre essence. » C'est tout. Et demander ne veut pas dire prier ou supplier, obtenir quelque chose de quelqu'un.

    I. : Le problème, c'est qu'on s'aperçoit qu'on confond demande et désir .

    K. : C'est évident.

   I Il ne doit pas y avoir de croyances.

    K : Pas de croyances, pas de désir .

   I. : Voyez-vous, quand les gens sentent qu'ils veulent renoncer au désir alors il y a un danger qu'ils renoncent aussi à cette demande.

    K. : Comment dire ? Trouvons un mot adéquat. Le mot Passion conviendrait -il ? On a une passion pour cela, la passion de l'excellence.

    I. : Cela implique-t-il que cette passion n'ait pas d'objet?

    K. : Vous voyez comment vous formulez immédiatement une conclusion! Une passion brûlante -pas une passion pour quelque chose. Les communistes se passionnent pour leurs idées. C'est une passion très, très mesquine et limitée. Les chrétiens ont une passion pour l'oeuvre missionnaire -cette passion est née de l'amour pour Jésus. Là encore, ce n'est pas la passion, c'est très étroit. Je laisse tout cela de côté, et je dis: « La Passion. »

    I. : Comme vous le disiez justement, les gens ont eu une vision, ont rêvé de quelque chose, et cela a suscité une grande énergie. Mais vous dites qu'il ne s'agit pas d'un rêve, d'une vision ; mais c'est néanmoins une certaine perception de cette excellence.

    K. : Toutes ces passions nourrissent l'ego, nourrissent le moi, me gonflent d'importance, consciemment ou inconsciemment. Nous éliminons tout cela. Il y a un jeune garçon qui a la Passion de se transformer en grandissant en un être humain extraordinaire, en quelque chose d'original.

    I : Il voit que c'est possible.

   K. : Oui.

    I. : Et donc il a la Passion.

    K : Oui, c'est exact. C'est possible. Est-ce cela qui manque à la plupart des êtres humains ? Non pas la passion, mais cette vague déferlante... je ne sais comment le dire. Il y a une passion dans un être humain qui demande la suprême excellence, non pas dans les livres qu'il écrit, mais le sentiment d'excellence. Vous le savez, n'est-ce pas ? cela peut pulvériser tout le reste. Encore une fois, cet être humain, lui, n'a rien demandé. Il dit: « Je ne l'ai même pas demandé. »

    I. : C'est peut-être dû au conditionnement. Nous sommes conditionnés à la médiocrité, à ne pas avoir ce genre d'exigence. C'est ce que vous entendez par médiocrité.

    K. : Oui, bien sûr. La médiocrité est cette absence de grande passion -il ne s'agit pas de passion pour Jésus, Marx ou autre.

    I. : Nous ne sommes pas seulement conditionnés à la médiocrité, mais à suivre une direction, de sorte que la demande est toujours censée avoir une direction.

    K. : La demande est une direction, en effet.

    I. : Avoir une demande sans aucune direction...

    K. : C'est ça... J'aime le mot « demande », parce que c'est un défi.

    I. : Une demande qui n'a pas de direction, cela n'implique-t-il pas qu'elle n'est pas dans le temps?

    K. : Bien sûr. Elle ne demande ni direction, ni temps, ni personne. Alors, la vision pénétrante (insight) suscite-t-elle cette passion? La vision pénétrante est cette Passion".

La Plénitude de la Vie, Editions du Rocher.

Indications de lecture:

Voir le texte suivant sur le même thème.

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 philosophie.spiritualite@gmail.com