Textes philosophiques

Edgar Morin             l'écosystème est un ordinateur sauvage


      On peut se demander sur les écosystèmes ne sont pas des sortes de computers, ordinateurs sauvages spontanément créés à partir des intercomputations entre les vivants, qui, bactéries, plantes, animaux, sont tous des êtres dont l'organisation et l'activité son indissociables d'une organisation computante et d'une activité cognitive. Même les plantes ont des stratégies, certaines de  lutter contres les unes contre les autres pour l'espace ou le soleil. Ainsi les radis sécrètent des substances nocives pour écarter d'autres végétaux de leur voisinage; les arbres se bousculent dans les forêts pour chercher le soleil; les fleurs usent de séduction pour attirer les insectes butineurs. On constate des phénomènes incessants d'intercomputations et d'intercommunication qui, à mon sens, établissent une entité computante globale.

     De même que le marché est une sorte d'ordinateur numérique spontané, né de myriades de calculs et computations individuelles, qui régule en retour ces calculs et computations, de même les intercomputations entre les êtres vivants créent ne sorte de supercomputation (non numérique) qui régule les interactions elles-mêmes. C'est la seule façon de comprendre pourquoi se nombreuses sont les fleurs - à commencer par les orchidées - qui utilisent les stratégies d'attraction de parure et de séduction pour les insectes, de façon que ceux-ci viennent butiner leur pollen; et de comprendre aussi pourquoi les insectes vont vers ces plantes. Autrement dit, bien des complémentarités deviendraient intelligibles en concevant l'écosystème comme une sorte d'être naturel spontané, aux milliards de têtes, de membres. Il en est de même de la notion de biosphère, écosystème suprême qui contient et englobe les écosystèmes de notre planète. Ainsi les notions d'écosystème et de biosphère introduisent-elles leurs richesses et leurs complexités à l'idée romantique de Nature".

L'an I de l'ère écologique, Taillandier, 2007, p.27-28.

Indications de lecture :

Relier à discussion de Stuart Mill dans la leçon sur le modèle naturel.

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 philosophie.spiritualite@gmail.com