Textes philosophiques

Platon   l'âme fait usage de plusieurs corps


    «Chaque âme use plusieurs corps, surtout si sa vie dure de longues années ; si en effet le corps s’écoule et se dissout, pendant que l’homme vit encore, mais que l’âme retisse toujours ce qui est usé, il s’ensuit nécessairement que, quand l’âme vient à périr, elle porte le dernier vêtement qu’elle a tissé et que c’est le seul avant lequel elle meurt, tandis que quand l’âme a péri, le corps montre tout de suite sa faiblesse naturelle et se dissout vite en pourrissant. Par conséquent nous ne sommes pas encore en droit d’avoir confiance, sur la foi de cet argument, qu’après notre mort notre âme subsiste encore quelque part. Si en effet on accordait à celui qui soutient cette opinion plus encore que tu ne le fais toi-même, si on lui accordait non seulement que nos âmes ont existé dans le temps qu a précédé notre naissance, mais que rien n’empêche, même après notre mort, quelques unes d’exister encore, de prolonger leur existence, de naître plusieurs fois et de mourir à nouveau, parce que l’âme est naturellement assez forte pour résister à plusieurs naissances »

Phédon, 87c p. 143, G.F.

Indications de lecture:

     Cf. leçon Recherches sur la renaissance. La métaphore du vêtement usé est ancienne, elle est présente exactement sous la même forme  dans la Bhagavad Gita.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 philosophie.spiritualite@gmail.com