Textes philosophiques

Hannah Arendt  travail manuel, travail intellectuel


"La distinction entre travaux manuels et intellectuels, bien qu'on puisse la faire remonter au moyen âge, est moderne et elle a deux causes fort différentes, toutes deux cependant également caractéristiques du climat de l'époque moderne. Comme dans les conditions modernes, chaque occupation dut prouver son « utilité » pour la société dans son ensemble, et l'utilité des occupations intellectuelles devenant plus que douteuse face à la glorification du travail, il était tout naturel que les intellectuels voulussent, eux aussi, se faire ranger dans la population laborieuse. Mais en même temps, contredisant en apparence seulement cette évolution, l'estime et la demande de cette société pour certains travaux « intellectuels » atteignirent un degré sans précédent dans notre histoire, sauf pendant la décadence de l'Empire romain. Il convient de se rappeler ici que, dans toute l'Histoire ancienne, les services « intellectuels » des scribes, dans le domaine public comme dans le domaine privé, furent exécutés par les esclaves et jugés en conséquence. C'est la bureaucratisation de l'Empire romain accompagnée de l'élévation sociale et politique des empereurs, qui provoqua une revalorisation des services « intellectuels ». Dans la mesure où l'intellectuel n'est vraiment pas « ouvrier », occupé comme tout ouvrier, du plus humble artisan au plus grand artiste, à ajouter un objet de plus, durable si possible, à l'artifice main – on ne saurait sans doute mieux le comparer qu'au « domestique » d'Adam Smith, encore que sa fonction soit moins de garder intact le processus vital et de pourvoir à sa régénération que d'assurer l'entretien des diverses machines géantes de la bureaucratie dont le fonctionnement consomme ses propres services et dévore ses propres produits aussi rapidement, aussi impitoyablement que le processus biologique lui-même."

 La Condition de l’homme moderne (1958), Chap. III, §1, tr. G. Fradier, Pocket, pp. 137-138.

Indications de lecture :

 

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com