Textes philosophiques

Hannah Arendt   la vérité de fait en histoire et en politique


"La vérité de  fait, ... est toujours relative à plusieurs elle concerne des événements et des circonstances dans lesquels beaucoup sont engagés, elle est établie par des témoins et repose sur des témoignages, elle existe seulement dans le mesure où on en parle, même si cela se passe en privé. Elle st politique par nature. Les faits et les opinions, bien que l'on doive les distinguer, ne s'opposent pas les uns aux autres, ils appartiennent au même domaine. Les faits sont la matière des opinions, et les opinions, inspirés par différents intérêts et différentes passions, peuvent différer largement et demeurer légitimes aussi longtemps qu'elles respectent la vérité de fait. La liberté d'opinion est une farce si l'information sur les fait n'est pas garantie et si ce ne sont pas les faits eux-mêmes qui font l'objet du débat. En d'autres termes la vérité de fait fournit des informations à la pensée politique tout comme a vérité rationnelle fournit les siennes à la spéculation philosophiques.

 Mais est-ce qu'il existe aucun fait qui soit indépendant de l'opinion et de l'interprétation? Des générations d'historiens et de philosophe de l'histoire n'ont-elles pas démontré l'impossibilité de constater des faits sans les interpréter, puisque ceux-ci doivent d'abord être extraits d'un chaos de purs événements (et les principes du choix ne sont assurément pas des données de fait), puis être arrangés en une histoire qui ne peut pas être raconté sans une certaine perspective, qui n'a rien à voir ave ce qui a eu lieu à l'origine? ".

La Crise de la culture,  p. 303-304.

Indications de lecture :

Transmis par Stéphanie Lervet.

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com