Textes philosophiques

Shri Aurobindo      ce qu'est la culture dans sa complexité


   "Par culture, nous entendons généralement la recherche de la vie mentale pour elle-même; mais le mot est encore un peu équivoque et susceptible d'une sens plus large, ou plus étroit, suivant nos idées et nos prédilections. Car notre existence mentale est une chose très complexe et elle est composée de nombreux éléments. D'abord une strate inférieure fondamentale, celle qui dans l'échelle de l'évolution se trouve la plus proche du vital. Cette strate a deux côtés, la vie mentale des sens, des sensations et des émotions où prédomine le dessein subjectif de la Nature, le développement intérieur de l’homme, quoique le dessein objectif c’est-à-dire le développement extérieur de l’homme dans son milieu, en soit la cause immédiate; puis la vie active ou dynamique de l’être mental qui s’intéresse aux organes d’action et à la conduite de la vie, où prédomine le dessein objectif quoique le dessein subjectif en soit la cause immédiate. Ensuite, à un degré plus raffiné de l’échelle, nous trouvons, d’un côté l’être moral et sa vie éthique, et de l’autre, l’être esthétique. Chacun d’eux essaye de posséder et de dominer la strate mentale fondamentale et de tourner à son profit les expériences  et les activités du niveau inférieur, l’un pour la culture et le culte du Bien, l’autre pour la culture et le culte du Beau. Au dessus de tout cela et en tirant avantage, nous avons l'être intellectuel, qui les aide, les forme et essaye parfois de les gouverner entièrement. La plus haute région que l’homme ait perfectionnée est celle de la raison ou de l’intelligence harmonieusement ordonnée et son pouvoir dynamique de volonté intelligente (buddhi)  qui est, ou devrait être, le conducteur du char humain.

     Mais l’intelligence de l’homme n’est pas entièrement ni exclusivement composée de l’intellect rationnel et de la volonté rationnelle; il y entre aussi mie lumière, une force plus profonde, plus intuitive, plus splendide et plus puissante, mais beaucoup moins évidente, beaucoup moins développée à peine maîtresse d'elle-même encore, et pour laquelle nous n’avons même pas de nom. Quoi qu'il en soit, son caractère en de pousser à une sorte d’illumination qui n’est ni la sèche lumière de la raison, ni la lumière diffuse et moite du coeur, mais un éclair et une splendeur solaire".

Le Cycle humain, Buchet-Chastel, p. 125-126.

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com