Textes philosophiques

Shri Aurobindo       l'attachement n'est pas l'amour


      "Notre renoncement doit évidement être un renoncement intérieur; et surtout, ce doit être un renoncement à l'attachement et aux appétits du désir des sens et du coeur, à la volonté personnelle dans la pensée et dans l'action, à l'égoïsme au centre de la conscience. Car ce sont les trois noeuds qui nous liens à notre nature inférieure, et si nous pouvons y renoncer totalement, il n'est rien qui puisse nous lier. L'attachement et de désir doivent donc être totalement rejetés; nous ne devons être attachés à rien au monde, ni à la richesse ni à la pauvreté, ni à la joie ni à la souffrance, ni à la vie ni à la mort, ni à la grandeur ni à la petitesse, ni au vice ni à la vertu, ni à l'ami ni à la femme ni aux enfants ni au pays ni à notre travail ou à notre mission, ni au ciel ni à la terre, ni à tout ce qui s'y trouve ou tout ce qui est au-delà. Mais ceci ne veut pas dire que nous n'aimerons rien du tout, que nous ne trouverons de délice en rien; car l'attachement n'est pas l'amour lui-même mais l'égoïsme dans l'amour, le désir est la limitation et l'insécurité de la soif de plaisir et d'assouvissement, et non la recherche de la félicité divine dans les choses. Nous aurons un amour universel, calme et pourtant éternellement intense, par-delà la brève véhémence de la plus violente passion ; notre félicité dans les choses découlera de notre félicité en Dieu, qui ne s'attache pas aux formes des choses mais à cela qu'elles cachent au fond d'elles-mêmes - elle embrassera l'univers sans être prise dans ses filets.

La Synthèse des Yoga, vol II, Buchet-Chastel, p. 68-69.

Indications de lecture:

Cf. Le sens du détachement intérieur. Voir la leçon sur les formes de la relation.

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com