Textes philosophiques

Shri Aurobindo     Prendre en compte la subjectivité en soi et en autrui


    « Nos mouvements subjectifs et nos expériences intérieures sont un domaine d’événements tout aussi réel que n’importe quel événement physique extérieur. Mais si le mental individuel peut par expérience directe savoir quelque chose de ses propres phénomènes, il ignore ce qui se passe dans la conscience d’autrui, à moins de raisonner par analogie avec ce qui se passe en lui ou de recourir à tels signes, données et inférences que son observation extérieure peut lui fournir. Je suis par conséquent intérieurement réel pour moi-même, mais al vie invisible d’autrui n’a pour moi qu’une réalité indirecte, sauf dans la mesure où elle empiète sur mon propre mental, ma vie et mes sens. Telle est la situation du mental physique de l’homme et elle crée en lui l’habitude de ne croire entièrement qu’au physique et de mettre en doute ou de contester tout ce qui ne s’accorde pas avec sa propre expérience, dépasse la porté e de sa propre compréhension, ou n’est pas conforme à ses normes ou à la somme de connaissances qu’il a rassemblées ».

 Vie divine, III, p. 28-29.

Indications de lecture:

Rejoint le texte le la connaissance par conjecture, voir Comprendre autrui.

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com