Textes philosophiques

Jacques Ellul    Il n'y a pas de philosophie de la technique


     "La première certitude que nous pouvons avoir, c'est qu'il n'y a pas de philosophie de la technique possible, et pas davantage (ce qui est la grande prétention de certains humanistes modernes) de "culture technicienne". Il n'y a pas de philosophie de la technique parce que celle-ci n'a rien à faire avec la sagesse mais au contraire exprime exclusivement l'hybris. Elle est la démesure enfin possible ... et une démesure telle que d'une part elle se produit sans que l'homme le veuille ou même y participe (et c'est en cela qu'elle est totalement différente du dionysiaque, où c'était encore une démesure de l'homme, et totalement différente aussi de tout ce que Nietzsche a pu concevoir à ce sujet), mais telle aussi, d'autre part, qu'elle atteint une dimension si exorbitante que l'homme est incapable d'enregistrer (non pas diriger, mais seulement enregistrer !) ce que produit la technique : il faut dorénavant que ce soit l'appareil qui enregistre ce que produit un autre appareil. Seul l'ordinateur peut enregistrer les messages d'une sonde planétaire, seul il peut enregistrer les photographies, ou encore seuls les appareils complexes du microphysicien peuvent enregistrer les phénomènes que le calcul permet de supposer, si bien que l'on connaît la réflexion de Niels Bohr : « La matière, le réel, c'est ce que mes appareils permettent d'enregistrer. »

     Ainsi l'homme est vraiment mis hors de jeu par ses propres engins. Il est incapable d'en faire une philosophie car celle-ci implique des limites, des définitions et des domaines suffisamment définis, ce que ne permet précisément pas la technique".

Le Bluff technologique, Hachette, pluriel, p. 396-397.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com