Textes philosophiques

Jacques Ellul    qui peut maîtriser la technique?


     "Dès l'abord, il nous faut rappeler la question que j'avais traitée il y a longtemps. Quand on proclame que l'homme peut et doit maîtriser et conduire à son gré la technique, j'avais posé la question bête, quel homme ? L'Homme en soi ? Il n'existe pas. Vous, moi, le citoyen quelconque ? Je peux refuser le téléphone ou le magnétoscope, qu'est-ce que ça changera ? L'homme politique? Il n'y connaît rien et ne peut rien. Le cadre supérieur ? Il n'a de pouvoir que sur son domaine, et non l'ensemble de la technique. Le technicien ? Lui aussi est limité dans sa sphère, et il a bien trop intérêt à appliquer au mieux, en la perfectionnant, sa technique. Ici joue pleinement le jeu de la technostructure : l'application de la technique renforce le statut social (et pécuniaire) du technicien. Le renforcement l'induit à appliquer plus encore sa technique. Enfin le scientifique ? Mais le plus souvent ce scientifique ne sait pas quelles peuvent être les conséquences techniques de sa « découverte » (voir l'affaire d'Einstein), et l'intérêt passionné pour la recherche scientifique l'empêche de s'autolimiter. Donc, personne. La formule « l'homme maîtrise - ou utilise à son gré - la technique » est une formule de signification nulle, parfaitement absurde".

Le Bluff technologique, Hachette, pluriel, p. 581.

Indications de lecture :

Cf. Les leçons sur la technique.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com