Textes philosophiques

Michel Henry   la séparation commune du sujet/objet et la phénoménologie


     "Nous avons l'idée d'une connaissance différente de ce qu'elle a à connaître et ainsi toujours séparée de l'objet dont elle s'efforce de saisir la nature. Elle a besoin dès lors d'une certain nombre de procédure et de méthodologie, qu'elle invente à cette fin et qui sont des procédure et des méthodologie de la pensée. Dans la phénoménologie, la méthode est un procédé d'élucidation qui vise à amener progressivement en pleine lumière, devant le regard de la pensée, dans la 'clarté de l'évidence', ce qui de la sorte sera connu de manière assurée. Cette méthode est d'ailleurs implicitement celle de tout savoir s'efforçant de produire une connaissance 'scientifique', c'est-à-dire fondée. Fondée sur l'évidence en l'occurrence et 'rationnelle' à ce titre. ..

     Que dire alors d'un Intelligible échappant à toute condition préalable - dont l'accès, l'intelligibilité ne serait pas soumise à la pensée, ne surgirait pas au terme d'un procès d'élucidation, qui se passerait de tout procès de ce genre, mais le précèderait inexorablement? Un but, si l'on veut, mais auquel aucun chemin ne conduirait jamais - un but semblable à celui dont parle Kafka quand il dit : ' il y a un but mais pas de chemin. ce que nous appelons chemin ,c 'est l'hésitation'? Un but auquel aucun chemin ne conduirait parce que ce serait lui le chemin, la Voie, le préalable? Une intelligibilité donc placée au début et la condition de toute autre intelligibilité concevable?"

Incarnation , Seuil, p. 45-46.

Indication: de lecture:

Le mot souligné dans le texte vient de nous. Il serait très fécond de rapprocher ce que Michel Henry reproche ici à la phénoménologie de Husserl, estimée infondée, de ce que le Vedânta dit de la pensée.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com