Textes philosophiques

Michel Henry   la souffrance et l'affectivité


    "Je comprends ce que veut dire Descartes: c'est comme une douleur, quelque chose qui s'éprouve soi-même. Une douleur vous ne la voyez pas, comme une angoisse: tout le monde est angoissé aujourd'hui mais vous n'avez jamais vu votre angoisse au coin de la rue.... L'angoisse, tout le monde l'a éprouvée mais personne ne l'a vue. Donc il y a un invisible. Descartes ouvre la dimension de l'invisible qui est quand même la dimension propre des religions. Descartes ne dit pas la vie transcendantale, il dit ego: je vis. Et d'ailleurs Husserl répétera ça: il dira: quand par hasard il désignera le cogito, sous le nom de cogito, je pense ça veut dire je vis, il dira JE…

     Une dernière remarque sur Descartes: lorsque Descartes va découvrir l'essence intérieure de la souffrance, de ce qui permet à chacun le sentiment de s'éprouver lui-même avant d'éprouver quoi que soit d'autre, alors il a donne congé à l'évidence, au voir. Le cogito surgit dans la deuxième Méditation Descartes dit des choses sensibles dont il faut faire la connaissance, des choses intelligibles qui nous permettent de faire cette connaissance, la géométrie et la mathématique, avec l'hypothèse du malin trompeur qui veut dire l'évidence: l'évidence c'est ce qu'on voit devant, or nous voyons devant non seulement les choses sensibles mais le pur rapport abstrait, ce que veut dire plus grand que; plus grand que c'est l'objet d'une intuition au même titre qu'une chose spatiale. Descartes a douté de ça, il a douté de tout et donc il a mis en cause l'évidence, la vision. C'est à ce moment là seulement qu'il a découvert non pas la cogitatio mais cette révélation par laquelle une angoisse se révèle à elle-même; Or dans l'angoisse il n'y a pas de monde. Alors il dit l'idée c'est la forme de toute pensée…

Jean-Marie SAYAD (un lycéen de terminale S): Monsieur le professeur, vous avez parlé tout à l'heure de la souffrance comme si elle avait sa source dans l'intériorité alors qu'elle semble provenir de l'extérieur. Pouvez-vous nous expliquer ce point?

   Michel HENRY:
      La souffrance n'est possible qu'à l'endroit où il y a quelque chose qui se touche soi-même. Dans l'extériorité rien ne se touche. La table ne touche pas le mur, le magnétophone ne touche pas la table. Dans le monde rien ne se touche soi-même. Ce qui se touche soi-même est invisible. Naturellement cette souffrance se projette sur les choses. Par exemple le danger c'est la peur. Si vous voyez un film expressionniste, tout ce qui est filmé c'est fait pour donner peur, parce que justement parce que les choses ne sont jamais les choses au sens de la physique ou de Galilée, ce sont toujours des choses qui ont une couche, elles sont justement dangereuses ou pas: si vous faites de la montagne, là il y a mille mètres, vous avez peur, c'est votre angoisse qui fait que tout ça est dangereux. S'il n'y a pas votre âme, vous ne pouvez pas savoir qu'une chute de pierres là-bas va tuer des gens. C'est toujours à partir de ce savoir intérieur que la souffrance vient toujours. Et tout ce qui est humain vient de l'intérieur. Cela n'empêche pas de se projeter sur les choses, comme une sorte de couche affective qui fait que l'eau paraît rafraîchissante parce qu'on aime bien se baigner. Cela renvoie à une sensation projetée. Mais la sensation ne s'éprouve jamais au lieu où elle est projetée.
     La réponse de Descartes au "j'ai mal au doigt",  le doigt au sens physique (le doigt humain est en réalité habité par une subjectivité, il touche): je perçois mon doigt comme pouvant toucher, et je perçois comme pouvant toucher et être touché. Je ne vois jamais ses yeux au sens d'un ophtalmologiste, je vois son regard. C'est parce que la perception du corps est une chose très complexe. Descartes a voulu démontrer que si j'ai mal au pied, si on me donne un coup de pied, la douleur ne peut s'éprouver que là où il y a contact immédiat: et par conséquent là elle est projetée. Il a feint que la douleur n'est pas là où nous l'avons projetée (illusion de l'amputé qui n'a plus de jambe et ressent sa douleur au bout de sa jambe qui n'existe plus). CQFD. c'est abyssal! C'est une clé.

"La crise du monde actuel comme oubli de la vie, "entretien, sur le panthéisme, sous le chapiteau de Philagora à Montpellier, pour "La Comédie du Livre", le Dimanche 17 Mai 98 à 15 heures.   

Indications de lecture:

     Voir la dernière partie de la leçon sur l'affectivité. Voir aussi la leçon sur le sens de la souffrance. Noter à quel point le texte de Krishnamurti se site dans le prolongement exact de Michel Henry.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com