Textes philosophiques

Michel Henry   la détermination ontologique de l'affectivité


    « Ce n’est pas ce qui arrive qui détermine l’affectivité mais l’affectivité rend possible la venue de ce qui vient et le détermine, détermine ce qui arrive comme affectif. […] La détermination ontologique de l’affection par l’affectivité exprime le fait que tout ce qui nous excite et nous touche et doit pouvoir nous toucher, tout ce qui est reçu, n’est et ne peut être tel que pour autant que se forme dans la réceptivité qui le reçoit et comme cette réceptivité même, comme sa réalité phénoménologique effective et concrète, quelque chose comme une tonalité. C’est dans l’affectivité de celle-ci et à travers elle, dans l’affectivité de l’absolu, en lui et à travers lui, que nous parvient et devient réel en nous tout ce qui nous parvient, tout ce qui est susceptible de nous affecter en général ».

L’essence de la manifestation, p. 611.

Indications de lecture:

    


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com