Textes philosophiques

Michel Henry  l'ennui et l'énergie inemployée


   « L’ennui est justement la disposition affective en laquelle se révèle à soi-même l’énergie inemployée. Dans l’ennui à chaque instant une force se lève, se gonfle d’elle-même, se tenant prête, disposée à l’usage qu’on voudrait en faire. Mais que faire ? “Je ne sais pas quoi faire”. Aucune des voies hautes tracées par la culture et donnant licence à cette force de s’employer, à l’énergie de se déployer, à la vie de s’accroître d’elle-même et d’accomplir son essence – aucune de ces voies ne se présente à l’ennui pour que, s’engageant en elle dans un faire donc et dans l’épreuve de son souffrir, il se décharge de ce que l’inaction a d’oppressant ».

 La barbarie, p. 158.

Indications de lecture:

 


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com