Textes philosophiques

Michel Henry  l'art de l'écriture


   « Ainsi, lorsque je compose, je refais chaque phrase jusqu’à ce qu’elle me donne satisfaction et coïncide avec ma respiration, mais surtout quand elle est animée du pathos que je cherche. […] Je me suis aperçu que le langage dont parlaient les Grecs et à leur suite Heidegger est un Logos du monde, c’est-à-dire un langage qui dévoile les choses. Ce que pour ma part, j’ai cherché spontanément, est un langage qui dévoile l’affect. Et pour cela, il faut ultimement que ce soit le langage lui-même qui affecte […] Le langage devrait être lui-même le dire de la vie, de la vie affective. Et je crois qu’il existe une manière dans tout livre qui parle du monde de restituer, ainsi que le fait la peinture abstraite, à cette vie, l’occasion de leur présence ».

 Phénoménologie de la vie. T. III., De l’art et du politique, pp. 322-323.

Indications de lecture:

 


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com