Textes philosophiques

Hans Jonas   l'oisiveté gérée par l'État?


    " Le premier quid est que chacun ait un violon d'Ingres et qu'il l'exerce comme un métier. en effet, l'intérêt de l'État en cela est vital, et pas celui des biens qui résulteront éventuellement de l'activité, et il l'est moins pour le salut de l'âme des acteurs que pour le bien de l'ordre public. Car le vide du chômage, ici donc : de l'oisiveté qu'on vous garantit, peut également être "comblée" autrement, à savoir par les même moues qu'entraîne l'état de manque de la pauvreté résultant du chômage : drogue, excitation de n'importe quelle nature, criminalité. L'expérience la plus récente montre qu'en cette matière les couches les plus privilégies - dans leur jeunesse dorée - se rencontrent avec les couches les moins privilégiées. que ce sont de l'alcool à brûler bon marché ou de l'héroïne chère ne fait pas de grande différence. L'oisiveté donc, que de soi est devenue possible pour tout le monde, ne peut pas être tolérée dans l'utopie en raison du danger social de l'anomie, éventuellement de la démence collective".

(note)

Savoir comment se comportera une humanité libérée du besoin et pour finir même de l'obligation de travailler est une question ouverte puisqu'une chose pareille n'a encore jamais existé. Mais il ne faudrait pas que l'attente soit trop optimiste. Ce que nous savons  jusqu'alors des conséquences morales et psychologiques de l'oisiveté et en général d'une existence non structurée temporellement par des obligations, devrait plutôt nous effrayer. Même une aristocratie oisive, qui est encore la mieux protégée par la tradition et la discipline de son état, par la visibilité sociale et le rôle d'exemple, a souvent fui l'ennui en se livrant à des excès: passions du jeu, frivolité sexuelle etc. (L'excentricité comme alternative plus innocente et souvent aimable). La "passion" l pus littérale de toutes, la carrière de don Juan avec l'orgueil de la liste de Leporello sera difficilement agréée comme un violon d'Ingres digne de l'utopie, bien qu'il ne soit pas simple de justifier pourquoi elle ne l'est pas."

Le Principe responsabilité, Champ Flammarion, 1990, p. 385.

Indications de lecture:

 


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com