Textes philosophiques

Hans Jonas   Le respect et le sacré dans le souci de notre avenir


    " Le respect seul, dans la mesure où il nous dévoile quelque chose de sacré, c'est-à-dire quelque chose qui en aucun cas ne doit être atteint (et cela peut être entrevu même ne l'absence de religion positive) nous protègera contre la tentation de violer le présent au bénéfice de l'avenir, de vouloir acheter celui-là au détriment de celui-ci. Pas plus que l'espérance, la peur ne doit inciter à remettre à plus tard la véritable fin -la prospérité de l'homme sans diminution de son humanité - et, en attendant, à détruire cette même fin par les moyens. c'est ce que feraient des moyens qui ne respecteraient pas les hommes de leur propre temps. Un héritage dégradé dégradera en même temps les héritiers. Préserver l'héritage dans son intention qui vise l'image et la ressemblance, donc négativement le protéger également contre la dégradation, c'est là l'affaire de tout instant; ne pas tolérer de pauses en cela est la meilleure garantie de la durée; c'est, sinon la garantie, du moins la condition préalable même de l'intégrité future de l'image et de la ressemblance. Or son intégrité n'est rien d'autre que l'ouverture à l'appel toujours plus immense et incitant à l'humilité qui est adressé à son représentant toujours plus déficient. Garder cela intact à travers les vicissitudes du temps, et même contre le propre faire de l'homme, ce n'est pas un but utopique, mais bien un but assez peu modeste de la responsabilité pour l'avenir de l'homme".

Le Principe Responsabilité p. 423-424. 

Indications de lecture:

C'est la dernière page du livre. Noter l'appréhension du Sacré en dehors de toute religion établie. Cf. Leçons Existence et responsabilité.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com