Textes philosophiques

Stephen Jourdain        Le lieu terrestre est métaphysique


Mais, tout à fait honnêtement, je n'ai jamais rien rencontré qui ne soit métaphysique. Physique : juste une petite goutte de métaphysique déguisée. Nous sommes immergés dans le milieu métaphysique. Là aussi, il faudrait définir le mot mais je pense que tout le monde le comprend. Quand on parle de métaphysique on parle de l'Esprit. L'Esprit pur. La dureté de ce bois, la résistance que cette table offre à mes doigts, nous sommes dans le sein même de l'Esprit pur. Ce n'est qu'une efflorescence de l'Esprit pur. A moi de la reconnaître comme telle. Ce qui fait que, dans le fond, là je peins un portrait assez idyllique. Je ne parle pas de l'univers parce que l'univers ça n'existe pas, bien entendu. Le cosmos non plus. Ce sont des foutaises. Ce qui existe c'est le lieu terrestre. Ce qui existe, c'est ce qui existe maintenant ; le seul lieu d'existence c'est maintenant. Vous avez chacun fait cette expérience, vous pouvez la refaire, vérifiez la chose indéfiniment. Quand vous prenez perspective sur le monde, ça se passe maintenant. Et ce que vous apercevez ce n'est pas le cosmos, ça ce serait apercevoir ce que vous savez à propos du monde. Ce que vous apercevez c'est quelque chose de très simple ; qui fait presque honte quand on le dit, relativement à toutes les satisfactions que peuvent nous donner les grands mots, ce que l'on rencontre, c'est le paysage terrestre, un lieu, un endroit, cette pièce, cette salle, faut pas minimiser le décorum. Mais c'est ça le monde. Le monde c'est le lieu terrestre. C'était comme ça quand nous étions petits et il est bien dommage que ce ne soit pas demeuré ainsi quand nous sommes devenus grands.

le grand plongeon - Conférence à la Sorbonne.

Indications de lecture:

   


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com