Textes philosophiques


Kant    Etablir une société de droit


   « Le plus grand problème pour l'espèce humaine, celui que la nature contraint l'homme à résoudre, est l'établissement d'une société civile administrant le droit universellement. Puisque ce n'est que dans la société, et précisément dans celle qui permet la plus grande liberté et par là un antagonisme général entre ses membres, et qui pourtant détermine et protège de la manière la plus stricte les limites de cette liberté pour qu'elle puisse se maintenir avec la liberté des autres ; puisque ce n'est que dans cette société que le dessein suprême de la nature, le développement de toutes ses dispositions dans l'humanité, peut être atteint, pour cette raison la nature veut aussi que l'humanité réalise elle-même ce dessein, comme toutes les fins de sa destination ; c'est pourquoi il faut qu'une société où, sous des lois extérieures, la liberté se trouve liée au plus haut point à un pouvoir irrésistible, c'est-à-dire une constitution civile parfaitement juste, soit la tâche suprême de la nature pour l'espèce humaine ; la nature en effet n'a pas d'autres moyens pour réaliser ses autres desseins, avec notre espèce, que de résoudre d'abord complètement ce problème. C'est la détresse qui contraint l'homme, d'ordinaire si épris d'une liberté sans entrave, à entrer dans cet état de contrainte ; et il s'agit là de la plus grande de toutes les détresses, celle que s'infligent les uns aux autres les hommes que leurs inclinations empêchent de rester longtemps côte à côte en liberté sauvage. Mais dans l'enclos de la société civile ce sont ces mêmes inclinations qui produisent le meilleur effet".

 Idée d'une histoire universelle au point de vue cosmopolitique, 5ème proposition, trad. J.-M. Muglioni, Bordas, pp. 15-16.

Indications de lecture :

    


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com