Textes philosophiques

Alexandre Kojève   le dépassement et la négation


    "Tant que, par la réflexion discursive philosophique, l’homme n’a pas pris complètement conscience d’une situation politique donnée à un moment quelconque de l’histoire, il n’a aucune "distance" vis-à-vis d’elle. Il ne peut pas "prendre position", il ne peut pas se décider consciemment et librement pour ou contre. Il "subit" simplement le monde politique, comme l’animal subit le monde naturel où il vit. Mais la prise de conscience philosophique s’étant effectuée, l’homme peut distinguer entre la réalité politique donnée et l’idée qu’il s’en fait "dans sa tête", cette "idée" pouvant alors faire fonction d’un "idéal ". Toutefois, si l’homme se contente de comprendre (=expliquer ou justifier) philosophiquement la réalité politique donnée, il ne pourra jamais dépasser ni cette réalité elle-même ni l’idée philosophique qui correspond à celle-ci. Pour qu’il y ait "dépassement" ou progrès philosophique vers la Sagesse (=Vérité), il faut que le donné politique (qui peut être nié) soit nié effectivement par l’Action (de la Lutte et du Travail), de façon à ce qu’une réalité historique ou politique (c’est-à-dire humaine) nouvelle soit d’abord créée dans et par cette négation active du réel déjà existant et philosophiquement compris, et ensuite comprise dans les cadres d’une philosophie nouvelle. Cette nouvelle philosophie ne conservera que la partie de l’ancienne qui aura survécu à l’épreuve de la négation créatrice politique de la réalité historique qui lui correspondait et elle transformera ou "sublimera" la partie conservée en la synthétisant (dans et par un discours cohérent) avec sa propre révélation de la réalité historique nouvelle".

 Tyrannie et Sagesse (De la Tyrannie Léo Strauss p 276)

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com