Textes philosophiques

Plotin    L'éternité est la Vie infinie


   « L'Etre éternel ou l'être qui est toujours, c'est celui qui n'a absolument aucune tendance à changer de nature, celui qui possède en entier sa propre vie, sans y rien ajouter ni dans le passé, ni dans le présent, ni dans l'avenir. Un tel être possède la perpétuité. La perpétuité c'est donc une manière d'être du sujet, manière d'être qui vient de lui et qui est en lui. L'éternité c'est el sujet lui-même, pris avec cette manière d'être qui se manifeste en lui. C'est pourquoi l'éternité est chose auguste; elle est identique à Dieu, la réflexion nous le dit; et il convient de dire qu'elle est Dieu lui même se montrant et se manifestant tel qu'il est; elle est encore l'Etre, en tant qu'immuable, identique à lui-même, et ainsi, doué d'une vie constante. Et si nous disons que cet être est pourtant fait de plusieurs, il ne faut pas s'en étonner; chaque être intelligible est multiple, parce qu'il a une puissance infinie; infinie dis-je, parce que rien ne lui manque; et il est par excellence l'être à qui rien ne manque, parce qu'il ne perd rien de lui-même. On peut donc dire que l'Eternité est la Vie infinie; ce qui veut dire qu'elle est une vie totale et qu'elle ne perd rien d'elle-même, puisqu'elle n'a ni passé ni avenir, sans quoi elle ne serait pas totale. Nous voilà ainsi bien près d'une définition de l'éternité. et ce qui suit notre définition: "il est une vie totale qui ne perd rien", explique le mot infini. Cette nature éternelle, qui est si belle, est auprès de l'Un; elle vient de lui et va vers lui; elle ne s'en va pas loin de lui; mais elle reste toujours près de lui et en lui; elle conforme sa vie à l'Un. C'est, je crois, ce qui a été exprimé par Platon en de si beaux termes et avec une telle profondeur de pensée."L'éternité reste dans l'Un".Se ramener à l'Un pour l'Eternité, c'est non seulement se ramener à elle-même, mais encore maintenir la vie de l'Etre auprès de l'Un. Voilà ce que nous cherchons; ce qui reste ainsi auprès de l'Un possède l'Eternité".

Les Ennéades III, 7, Belles-Lettres, p. 132-133.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com