Textes philosophiques

Spinoza   vivre parmi les hommes


    "Chapitre XI

Les coeurs ne sont cependant pas vaincus par les armes, mais par l'amour et la générosité.

    Chapitre XII

   Il est utile aux hommes, avant tout, d'avoir des relations sociales entre eux, de s'astreindre et lier de façon qu'ils puissent former un tout bien uni et, absolument, de faire ce qui peut rendre les amitiés plus solides.

    Chapitre XIII

    De l'art et de la vigilance, toutefois, sont pour cela requis. Les hommes en effet sont divers (rares ceux qui vivent suivant les préceptes de la raison) ), et cependant envieux pour la plupart, plus enclins à la vengeance qu'à la miséricorde. Pour les accepter tous avec leur complexion propre et se retenir d'imiter leurs affections, il est besoin d'une singulière puissance sur soi-même. Ceux qui, d'ailleurs, s'entendent à censurer les hommes et à flétrir leurs vices plus qu'à leur enseigner les vertus, à briser les âme plutôt qu'à les fortifier, sont insupportables à eux-mêmes et aux autres, beaucoup, par suite, trop peu capables de patience et égarés par un zèle prétendu religieux, ont mieux aimé vivre parmi les bêtes que parmi les hommes;"

Ethique, partie IV,  G.F. p.294-295..


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com