Textes philosophiques

Gaston Bergson    l'éducation et la place des inventeurs


    "Nous sommes dans un monde où il n'y aura bientôt plus de place que pour les inventeurs. Je crois que nous commettrions plus d'une faute si nous cachions à nos enfants que le monde dans lequel ils s'engagent n'est pas un monde assuré, en dépit de toutes les garanties que nous pourrons leur donner, si nous ne leur disions pas que ce qui a disparu définitivement du monde, c'est la tranquillité, une situation tranquille, un avenir tranquille ".

 " Il est urgent de se défendre contre l'accumulation des connaissances, si parfaitement symétrique de l'embouteillage de nos rues et de nos routes".

      Nous avons laissé loin derrière nous l'ère de l'esclave, pendant laquelle l'homme était à la fois celui qui fournissait la force motrice et celui qui la dirigeait. Nous avons aussi dépassé le stade du conducteur qui utilisait la force de l'animal ou de la vapeur et s'appliquait simplement à donner au mouvement une direction convenable. Nous sommes en train de dépasser la période du contrôleur qui a seulement pour tâche de surveiller l'exécution du travail, de rectifier les écarts et de parer aux accidents. La machine est de plus en plus capable de se contrôler. Au stade où nous sommes il nous faut des inventeurs, soit pour la recherche fondamentale, soit pour la transformation des vérités scientifiques en règles techniques, soit pour la création administrative ou sociale. Ce sont ces inventeurs que la formation doit promouvoir."

L'homme moderne et son éducation, Presses Universitaires de France 1962, p. 144-145, p.226, 117.

Indications de lecture:

Philosophe et directeur des enseignements supérieurs au Ministère de l’Education Nationale de 1953 à 1960.

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z.


Accueil| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 philosophie.spiritualite@gmail.com