Textes philosophiques

Jean-Claude Carrière  quand l'argent seul est beau


"Petit à petit, avec habileté d'un virus patient et voilé, l'argent nous imbibe. Il pénètre jusqu'à nos système invisibles, jusqu'à nos nerfs les plus furtifs, jusqu'à nos vaisseaux capillaires. Il nous habitue à ses hausses brutales, à se fourcades, à ses caprices, à ses abandons aussi. Nous croyons l'avoir gagné, nous croyons le tenir, pourtant c'est lui qui nous possède.

La plupart d'entre nous ne s'en rendent nullement compte, et cela pour une raison très simple: ils n'ont pas d'argent. S'ils en ont, ils savent, car de tous les côtés des voix savantes le leur claironnent, que demain ils auront moins qu'aujourd'hui et après-demain moins encore. Pour tous ceux-ci, les plus nombreux, acheter une édition de Molière ou boire un pétrus est une pure et simple absurdité.

Il faut être riche, et même très riche, désormais, pour être introduit auprès de ces valeurs là. L'accès à la merveille et au délice suprême se réserve à la seule fortune. Toute beauté, par définition est hors de prix.

 En poussant un peu, seul l'argent est beau".

L'argent, sa vie, sa mort, p. 25-26.

Indications de lecture

Voir texte de Simone Weil sur l'idée de beauté et l'argent.

 

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| documents| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
E-mail :  philosophie.spiritualite@gmail.com