Textes philosophiques

Jean-Claude Carrière  les premières banques


           "Les premiers banquier et financiers (le mot n'existe pas encore) du Français Jacques Coeur aux Welser et Fugger, ceux-ci soutiens fidèles des Hagsbourgs -, s'installent et prospèrent en Europe à la même époque, potentat en vêtements sobres, prophètes silencieux du "grand capital" à venir, traitant directement avec les chefs, avec les puissants, dont les besoins d'argent, sont incessants. Sans doutes les Florentins, sous l'impulsion de Côme de Médicis, sont-ils, au XVIè siècle, les inventeurs de la banque moderne. Ils inventent m^mes les titres de dette transmissibles, qui se diffusent dans toutes l'Europe, et qui sont négociables. Les lettres de change, les billets à ordre, directement inspirés d'un système de transfert - le hawallah - imaginé par les Arabes deux ou trois siècles plus tôt, commencent alors à circuler sous protection".

L'argent, sa vie, sa mort, p. 77-78.

Indications de lecture:

 


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| documents| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
E-mail :  philosophie.spiritualite@gmail.com