Textes philosophiques

Jean-Claude Carrière    la honte des pauvres


           "Nous savons aussi que dans pays de libre entreprise généralisée comme les États-unis d'Amérique, si la misère est un malheur - elle l'est partout -, elle est aussi, et surtout une honte. Elle est la preuve que celui-ci ou celle-là, par défaut de persévérance, de rigueur, pour n'avoir pas suivi à la lette, les conseils donnés par l'argent et par ses apôtres, n'ont pas "réussi" dans leur parcours de vie. Toutes les portes leur étaient ouvertes, toutes les armes fournies, ils les ont mal ajustées, mal utilisées. They didn't make it. Ils sont les seuls coupables de leur échec. En conséquence, honte et blâme sur eux.

C'est ainsi que le fait d'être pauvre peut apparaître, quelquefois, a contrario, comme le fruit d'une activité immorale. Tout pauvre est suspect. Tout pauvre a commis une faute. Il la paie.

Par effet de miroir, le riche est méritoire et doit être félicité. Peut être même récompensé. Oui il y a du mérite à être riche, car ce n'est pas donné à tout le monde. et ce mérite doit être reconnu publiquement".

L'argent, sa vie, sa mort, p. 72-73.

Indications de lecture:

 


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| documents| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
E-mail :  philosophie.spiritualite@gmail.com