Textes philosophiques

Ivan Illich   l'outil convivial


     "L'outil est convivial dans la mesure où chacun peut l'utiliser, sans difficulté, aussi souvent ou aussi rarement qu'il le désire, à des fins qu'il détermine lui-même. L'usage que chacun en fait n'empiète pas sur la liberté d'autrui d'en faire autant. Personne n'a besoin d'un diplôme pour avoir le droit de s'en servir; on peut le prendre ou non. Entre l'homme et le monde, il est conducteur de sens, traducteur d'intentionnalité.

      Certaines institution, sont structurellement des outils conviviaux, et ce indépendamment de leur niveau technologique. Le téléphone en est un exemple".

La Convivialité p. 485, in Oeuvres  t. 1.

Indications de lecture:

      Voir La pensée technique et aussi La diversité des échanges part B. Illich était un ami de Jacques Ellul. Remarquer les conséquences. Si le téléphone portable accapare complètement notre attention, si l'ordinateur devient chronophage et qu'il est de l'ordre d'une fascination hypnotique comme la télévision, peut-on alors parler d'un outil convivial? La définition ci-dessus est remarquable et intemporelle. Elle trace une démarcation entre une conscience qui serait au-delà de la dépendance à l'égard de l'outil et une conscience libre et créative qui s'en servirait de manière intelligente. Le problème est entier. Est-ce une question de la nature de l'outil ou bien du niveau de conscience de celui qui l'utilise? Il s'agit bien de changer comme Illich lui-même le dit notre état de conscience. Ce qui est notre thèse dans les leçons.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations

 philosophie.spiritualite@gmail.com