Textes philosophiques

Tony Parsons    le moi est en quête de récompenses


       "La façon dont ce "moi" a été rendu de plus ne plus fort s'est opérée à travers une longue succession d'espoirs, d'efforts, d'échecs suivis de la survenue de nouveaux espoirs, et par la grande illusion qu'il y aura une récompense au bout de tout cela. "Si je travaille dur, il m'en reviendra quelque chose. Il doit en être ainsi par ce que ma mère me l'a dit".

     Observez les gens dans le monde, comme les vedettes de cinéma ou les footballeurs, qui déploient de réels efforts et apparemment réussissent à la force du poignet. Le footballeur s'entraîne et s'entraîne encore et gagne un énorme parquet d'argent, possède une grosse voiture et s'attire l'admiration générale... Il semble avoir quelque chose de conséquent. Mais ce qu'il tente de faire est de remplir un panier percé. Il n'y en a jamais assez.

     Tout le monde, dans un sens, tente de remplir son caddy, même de façon négative. La victime cherche à le remplir avec des attentions - aimez-moi, je suis une victime". Mais il n'y en a jamais assez, car il y a toujours un chercheur, celui qui pense sans cesse qu'il y a encore besoin d'autre chose. Tout l'argent du monde, toute la gloire du monde ne suffisent pas, car il y a toujours le chercheur en quête de ce qui est hors d'atteinte. Chacun est un chercheur, et la recherche est stimulée par l'illusion de l'existence d'une récompense.

     Bien sûr, l'autre chose est que que soit notre objectif dans le monde, il y a toujours une sorte de dépendance pour un objet. quelque part nous savons qu'il ne nous comblera jamais, car nous savons que la plénitude ultime est totalement étrangère à la dépendance".

 Tout ce qui est, éditions L'Originel, 2002, p. 196..

Indications de lecture:

Cf. Leçons : L'image du moi.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com