Textes philosophiques

Tony Parsons    ma pensée et le temps psychologique


       "Ma pensée forge le temps et le temps crée ma pensée. Dans les limites de cette pensée inscrite dans le temps, je maintiens mon sentiment illusoire d'identité et de séparation. JE pense - donc je me continue.

     Ma pensée étroitement liée au temps s'approprie et divise, générant constamment une notion de progression vers la réussite ou le désastre. Elle génère le désordre, mais parle d'ordre, fait de promesse, mais pousse à la destruction.

     Cette pensée-temps va reculant en avançant sur un océan de souvenir et de projection à partir d'un lieu que je nomme"moi-même".

     Mon esprit dissèque chaque segment de l'existence, le visible comme l'invisible, fouillant, explorant et languissant, seulement pour découvrir "celui-là même qui est en recherche".

     Aucune somme de réflexion ne m'apprendra qui je suis, mais la compréhension peut me conduire jusqu'aux berges du fleuve.

     La tranquillité n'est pas produite par l'absence de pensée: elle est absolument au-delà de l'absence de pensée ou de la présence de pensée. Je ne peux me contraindre à la tranquillité, mais quand cela qui paraît ne pas être tranquille est vu, ce regard émane alors de la tranquillité. La pensée créative émerge de la tranquillité.

     Mais si je m'aventure au-delà de la pensée, où suis-je et qui suis-je? "

 Ce qui est, éditions L'Originel, 2002, p. 73-74.

Indications de lecture:

Cf. Leçons :  La présence, L'être et l'existence.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com