Textes philosophiques

Pascal  le divertissement  (2)


   
« Ils ont un instinct secret qui les porte à rechercher le divertissement » « et l’occupation au-dehors qui vient du ressentiment de leurs misères continuelles »
(l’homme) » « Il est si vain, qu’étant plein de mille causes essentielles d’ennui (c’est-à-dire de souci et de problème), la moindre chose comme un billard ou une balle qu’il pousse suffisent pour le divertir »
« L’homme quelque plein de tristesse qu’il soit, si on peut gagner sur lui de le faire entrer en quelque divertissement, le voilà heureux ».
« Et l’homme qu’heureux qu’il soit, s’il n’est diverti… sera bientôt chagrin et malheureux ».
N°139
« Un roi sans divertissement est un homme plein de misère… tous les grands divertissements sont dangereux pour la foi chrétienne ».
N°11.
« Qui ne voit pas la vanité du monde est bien vain lui-même. Aussi qui ne la voit, excepté de jeunes gens qui sont tous dans le bruit… et dans la pensée de l’avenir. Mais ôter leur divertissement, et vous les verrez se sécher d’ennui : ils sentent alors leur néant sans le connaître »
N°164.
« Les hommes n’ayant pu guérir la mort, la misère, l’ignorance, ils se sont avisés pour se rendre heureux de n’y point penser »
N°169.
« Nous courons sans souci dans le précipice, après que nous avons mis quelque chose devant nous pour nous empêcher de le voir ».
N°183.
« La mort est plus aisée à supporter sans y penser, que la pensée de la mort sans péril ».
N°142.

Indications de lecture:

Cf. L'illusion et le bluff technologique.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com