Document

Jean Bouchart d'Orval     l'état d'ignorance ordinaire


"Toutes choses est l’Unique. Cela est bouleversant. Cette vision est suprêmement radicale : qui peut la supporter ? L’être humain ne connaît que ses images de la réalité : c’est ce qu’il nomme les choses. Il croit que tous les objets perçus sont séparés les uns des autres et séparés de lui-même. C’est l’état de conscience ordinaire de l’état de veille. C’est la source de malaises, de souffrances et de tourments sans fin pour les êtres humains de toutes les époques et de toutes les cultures".

"Le logos dont nous entretient Héraclite est l’intelligence du cœur, qui ne peut être réduite à l’activité mentale. […/…] Ce n’est pas l’érudition qui est à rejeter, mais il est plus que temps de l’éclairer par une lumière vivante, qui, seule, sait désencombrer les esprits et réchauffer les cœurs".

    Héraclite. La lumière de l’obscur. (Jean Bouchart d’Orval Traduction et commentaires). Gordes, Les éditions du Relié, 2007, p.40-41, 71-72.

Indications de lecture:

    


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Documents| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com