Textes philosophiques

Jacques Ellul         décadence


Jamais l'homme n'a atteint une pareille décadence morale, spirituelle, psychique, une telle anomie, le taedium vitae, l'appel de la mort, l'hypnose suicidaire collective... Là est déjà le châtiment de l'Occident envahisseur. Prométhée de nouveau enchaîné, mais par ses propres moyens. Jamais - je l'affirme comme historien et sans rien magnifier du passé - l'humanité n'a atteint une telle puissance, une telle souffrance universelle, un pareil désespoir.

Nous avions en 1930 lutté contre la morale bourgeoise et grotesquement hypocrite pour faire monter une liberté et une morale vivante : et cela déboucha sur l'érotisme, la drogue, l'anomie, et la morne répétition des discours sur l'avortement, l'anti-famille, une aliénation bien pire que celle d'autrefois.

  • La foi au prix du doute, "Encore quarante jours", Jacques Ellul, éd. La Table Ronde, 2015, p.270, 274.

Indications de lecture :

Cf.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com