Document

W. Heisenberg   nous ne connaissons pas les limites des concepts


    "Tous les concepts et mots formés dans le passé par interaction entre le Monde et nous-mêmes ne sont pas nettement définis quant à leur signification ; c’est-à- dire que nous ne savons pas exactement jusqu’à quel point ils nous aideront à découvrir notre explication du Monde. Nous savons seulement qu’on peut les appliquer à une large variété d’expériences intérieures ou extérieures, mais nous ne connaissons pratiquement jamais avec précision les limites de leur domaine d’application. Cela est vrai même pour les concepts les plus simples et les plus généraux comme « existence » et « espace-temps ». Par conséquent, on ne pourra jamais parvenir par la raison pure à une vérité absolue. »

« Physique et philosophie », Albin Michel, 1961, p. 105-106.

Indications de lecture :

 

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Documents| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com