Textes philosophiques

Stephen Jourdain    l'illusion de l'état de conscience habituel


     "L'illusion qui sous-tend l'état habituel de conscience, cette grande syncope, possède plusieurs grandes personnalités ou identités; sous l'une d'elle, l'illusion revêt l'aspect d'un dédoublement de notre être intérieur, d'une sorte de mitose, absurde, d el'âme... Un moi "philipiné". Cela donne le couple moi-spectateur/moi-spectacle ou cette autre paire, non moins délirante, moi-qui-parle/moi-interlocuteur. La personnalité de l'illusion se subdivise, ici, en deux sous-personnalités; mais bien sûr, il s'agit toujours de la même unique folie! ... Je dis. Je Me. Au dedans de moi-même, mon moi s'est divisé en moi qui parle et en moi qui écoute. Vraiment une histoire de fou! ... Disons-le autrement: au fond du pauvre type, censément en état de veille, censément dans la pleine santé de son esprit, l'intuition rationnelle, comme en état de choc, laisse fuser de vertigineux non-sens... Fils de bonne famille ou clodo, le pauvre type est, spirituellement, FOU".

La bienheureuse solitude de l'âme, L'Originel, p. 45 et 46.

Indications de lecture:

   

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com