Textes philosophiques


Kant        Celui qui a perdu au jeu


   « Celui qui a perdu au jeu peut bien se fâcher contre lui-même et contre son imprudence, mais s’il a conscience d’avoir triché (quoiqu’il ait gagné par ce moyen) il doit se mépriser lui-même, dès qu’il se compare à la loi morale. Celle-ci doit donc être bien autre chose que le principe du bonheur personnel Car pour être obligé de se dire à soi-même : je suis un infâme, quoique j’aie rempli ma bourse, il faut avoir une autre règle de jugement que pour s’approuver soi-même et se dire : Je suis un homme prudent car j’ai enrichi ma caisse. »
Critique de la Raison Pratique

Indications de lecture :

    

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com